Les randonnées en cascade, les rencontres ont facilité le passage des miles en 2020 – Yakima Herald-Republic

Jeudi 12 mars, Terrace Heights: Une photo montre un groupe bien posé de 20 Pathfinders cascadiens avant de se lancer dans une randonnée de 8 km à travers les prairies. Ensuite, ils se sont réunis à Provisions à plusieurs tables réunies pour la version Cascadiens d’un Happy Meal: conversation animée, souvenirs de randonnées et randonneurs passés, mises à jour sur les amis.

Ensuite, SCREECH! Tout cela s’est arrêté avec COVID-19.

Le monde s’est fermé. Même les coudes amicaux étaient sortis. Il en va de même pour le covoiturage, des dizaines de randonneurs convergeant vers un début de sentier et surtout toutes les randonnées, campings, ascensions et rencontres prévues pour fêter le 100e anniversaire du club de plein air dans le style cascadien.

Compte tenu de cela, je me souviendrai à jamais de 2020 et j’ai survécu – jusqu’à présent – à COVID avec gratitude et appréciation des amis qui se sont fait des Cascadiens et du réconfort du plein air.

Dans les premiers jours de la peste, nous avons trouvé nos zones de confort et nos propres chemins pour obtenir notre solution extérieure.

Le mien a évolué pour devenir mon idéal de tous les idéaux: une Chowder and Marching Society. Il s’agit d’une randonnée de niveau Pathfinders (nous nous appelions autrefois les Pokies) suivie d’un déjeuner à l’extérieur, soit à l’extérieur, soit à emporter dans un parc ou au talonnage. Tout en conservant la distanciation sociale et les règles de santé. Et se délectant de la bonne compagnie et de l’humour de la société. Points bonus pour soutenir les restaurants locaux.

L’ordre de fermeture du gouverneur Jay Inslee a autorisé «de petits groupes de soutien comportemental». Et que nous étions: les Trois L – Libby et Leroy Werkhoven de Sunnyside et Linda Gordner de Yakima – et moi. Trois d’entre nous dans nos 70 ans; tous à la retraite. Nous avons préféré porter des t-shirts «Life Is Good».

Nos chiffres variaient. Leroy est retourné à la fin de l’été dans son atelier d’enseignant bénévole au Sunnyside Christian High School. Linda a consacré du temps à prendre soin de sa mère âgée. La membre cascadienne Anita Maas de Grandview s’est jointe à nous pour plusieurs sorties, tout comme Phyllis Kaiser de Sunnyside.

Nous suivions généralement le programme de randonnée du jeudi des Pathfinders. Mais nous pourrions être flexibles – passer à une randonnée le vendredi afin que nous puissions déjeuner à Bron Yr Aur près de Naches.

Nous avons parcouru Snipes Mountain à Sunnyside trois fois au cours de l’année, réapprovisionné par la suite par le tarif de Doc’s Pizza à Granger. Idem Lady Bird Peak sur le col de Konnowac. Visite des peintures murales de Toppenish, des dinosaures Granger et des statues de Sunnyside. Est-ce que Pleasant Valley fait des sentiers au nord et au sud ainsi que Grove of the Patriarchs et Silver Falls à Ohanapecosh. J’ai marché sur le sentier Roslyn Coal Mines, puis j’ai déjeuné sur la terrasse du Basecamp Books and Bites. Selah Cliffs Natural Area Preserve, puis Second Street Grill à emporter.

Nous avons parcouru et remonté la montagne Badger pour une vue territoriale du bassin du fleuve Columbia et avons ensuite mangé au Country Market. Dîné sur la terrasse de la station Gold Creek en regardant les tamias, les écureuils et les oiseaux faire de même. Découverte de la cuisine salvadorienne de Don Mateo à Tieton après une randonnée au Snow Mountain Ranch. Nous avons trouvé un endroit ensoleillé à Chesterley Park le 3 décembre pour manger nos plats à emporter Powerhouse Grill après avoir marché de Gleed vers Naches sur la nouvelle étape du sentier Greenway.

Nous avons gardé le moral pendant le verrouillage en échangeant des livres, des magazines, des textes et des friandises: des brownies au micro-ondes dans une tasse, des boîtes de fruits tropicaux. Apprécié un été et un cycle d’automne de nouveaux t-shirts Life Is Good. Libby a transformé la prime de mon jardin en la meilleure tarte à la rhubarbe que j’aie jamais mangée.

Et nous nous sommes entraidés pour faire face aux pénuries étranges de la pandémie. Non. Nous avons toujours géré nos propres approvisionnements TP. Je parle de lingettes désinfectantes, du beurre d’arachide croquant non salé Adams dont j’ai envie pour les déjeuners à la maison, du Minute Tapioca dont Libby a besoin pour ses tartes. Et je me sentais lié à l’honneur de la famille de fournir aux Werkhovens la soupe aux tomates de Campbell, en particulier lorsque mon Safeway a commencé à offrir quatre paquets de produits convoités.

Parmi les autres faits saillants au cours des mois, citons:

Fleurs. Cactus en fleurs le long du sentier de la nature de la rivière Tieton le 11 juin. Des tas de lys flottent sur l’étang du parc d’État de Yakima Sportsman le 25 juin. Des nénuphars d’avalanche et de l’herbe à ours bordent le sentier du lac de sable le 17 juillet. bruine et morosité Le 6 août à Sheep Lake, nous avons eu droit à un spectacle luxuriant et spectaculaire de fleurs sauvages.

  • 23 juillet, Naches Peak Loop Trail. Les 3 L et moi sommes partis de Tipsoo Lake, en allant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre vers l’itinéraire habituel afin que je puisse localiser l’endroit où notre famille a dispersé les cendres combinées de mes parents, John D. et Celia G. Campbell. À environ un demi-mile, nous l’avons trouvé. Regardant directement dans le mont Rainier avec des nuages ​​bas autour de sa base. Arbres alpins nains et buissons d’airelles juste en dessous du sentier.
  • Être à des kilomètres de Yakima et à plusieurs milliers de pieds lorsque nous avons rencontré des Cascadiens lors de leurs propres randonnées: Ron et Sue Graham au lever du soleil sur le mont Rainier le 13 août et plus tard ce jour-là, alors que nous revenions du sommet de la vue mondiale de Dege Peak , nous avons bavardé pendant quelques minutes avec Carol Stuebs, qui faisait le trek en famille. Nous avons croisé Lynne et Gerry Collins à Lunchcounter sur Naches Peak.

Plus près de chez nous, nous sommes tombés sur Donna Oliva et Kathy Mathison le 5 novembre sur Umtanum Creek Trail dans le Yakima River Canyon. Randonnée traditionnelle d’Halloween des Pathfinders pour ses couleurs d’automne, le paysage a été noirci par le feu d’Evans Canyon, le transformant en une scène surréaliste et étrange.

Pendant toute la durée de la fermeture, Donna et moi nous sommes rencontrés environ une fois par semaine. Au début, nous avons marché dans l’arboretum de la région de Yakima, en suivant les oisons au fur et à mesure qu’ils grandissaient, en voyant la succession d’arbres en fleurs et en observant une «chute de neige» de peluches de coton contre le soleil. Plus tard, nous avons déménagé dans le quartier historique de Barge-Chestnut, en plein essor avec des projets de jardinage et de rénovation au fur et à mesure que la fermeture progressait. Nous avons vérifié le contenu des Little Free Libraries, salué les voisins et les autres marcheurs et observé l’arrivée des couleurs d’automne et la disparition des feuilles, pour être remplacées par des étincelles lumineuses de Noël. Et pour couronner le tout, les rangées et rangées de bougies luminaires voisines placées pour éclairer le passage à Gilbert Place.

Donc, 2020 sera une année dont je me souviendrai pour les bonnes choses qu’elle a apportées: des gens qui se rassemblent pour s’entraider pour surmonter la crise, des amis précieux et des kilomètres de sentiers explorés.

La vie est belle.

Terry Campbell de Yakima a pris sa retraite de la Yakima Herald-Republic en octobre 2015 après une carrière de 33 ans en tant que rédacteur en chef. Elle est membre du club de plein air des Cascadians depuis 1983.