Les cours de conditionnement physique en plein air reprendront dans les régions de Gray-Lockdown lundi; ouverture des salons de coiffure le 12 avril

Le gouvernement provincial a apporté une série de modifications à son cadre COVID-19 qui verront les services de soins personnels tels que les salons de coiffure et d’ongles, ainsi que les cours de conditionnement physique en plein air, reprendre dans les régions sous «Gray-Lockdown».

À compter du lundi 29 mars à 0 h 01, le gouvernement Ford a annoncé qu’il commencerait à autoriser des cours de conditionnement physique en plein air, entre autres désignations et formes de conditionnement physique, y compris un maximum de 10 clients et un dépistage actif des clients.

À compter de quelques semaines plus tard, le lundi 12 avril à 00 h 01, les services de soins personnels, y compris, mais sans s’y limiter, les salons de coiffure, les salons de coiffure et d’ongles et les établissements d’art corporel, seront autorisés à fonctionner à une capacité limitée sur rendez-vous. base uniquement.

Les salons de coiffure et d’ongles, ainsi que les salons de tatouage situés à Toronto, auront été fermés pendant 140 jours depuis l’entrée en vigueur du verrouillage le 23 novembre.

À partir du lundi également, les marinas et les clubs de navigation peuvent reprendre les activités des clubs ou de tout restaurant, bar et autre établissement de restauration pour les repas en plein air.

En plus de la série de changements radicaux, la province a annoncé que les limites de capacité pour les mariages, les funérailles et les services religieux, rites ou cérémonies, seront ajustées lundi pour tenir compte du nombre de personnes pouvant maintenir une distance physique de deux mètres.


EN RELATION: Des mesures plus strictes sont nécessaires pour réduire la propagation de la variante du COVID-19, selon un conseiller scientifique de l’Ontario


Ce changement ne s’applique pas aux rassemblements sociaux associés à ces services tels que les réceptions.

Le bureau de santé publique de Hamilton passera à «Gray-Lockdown» dès lundi, tandis que le Timiskaming Health Unit passera à «Red-Control».

Toronto et la région de Peel resteront bloquées jusqu’à nouvel ordre.

«Au cours de la semaine dernière, nous avons continué d’observer certaines tendances inquiétantes des principaux indicateurs de la santé dans les régions de la province», a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé.

«Alors que nous apportons prudemment des ajustements ciblés aux mesures de santé publique pour soutenir le bien-être des particuliers et des propriétaires de petites entreprises, il est essentiel que tout le monde reste vigilant et continue de suivre strictement toutes les mesures et conseils de santé publique pour se protéger mutuellement.

Le 19 mars, la province a annoncé que les restaurants opérant en «Red-Control» et «Orange-Restrict» pourraient ouvrir avec une capacité de 50% et un maximum de 50 et 100 personnes à l’intérieur.

Les repas en terrasse dans les restaurants et les bars de la zone grise ne sont autorisés qu’avec les membres du même ménage.

Ces changements sont entrés en vigueur samedi.

Le meilleur médecin de Toronto, Eileen de Villa, a déclaré que alors que jusqu’à présent, l’accent a été mis sur les repas en plein air et le fitness, les responsables de la santé sont prêts à envisager d’autres activités qui pourraient avoir lieu à l’extérieur, telles que les coupes de cheveux.


EN RELATION: Toronto n’exclut pas les coupes de cheveux en plein air, mais certains salons disent que ce serait difficile


Les derniers ajustements du gouvernement de l’Ontario interviennent comme les responsables fédéraux de la santé mettent en garde contre une forte résurgence du COVID-19 et appelez à des mesures plus strictes pour arrêter la propagation.

Au cours des deux dernières semaines, le nombre quotidien de cas de COVID-19 au Canada a augmenté de 30% pour atteindre plus de 4000 cas par jour, les hospitalisations augmentant également.

À l’heure actuelle, les jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans constituent désormais le groupe d’âge ayant le plus haut niveau de dispersion.

«Il est important d’ajuster le frein d’urgence pour recommander la mise en œuvre immédiate de mesures d’arrêt dans les régions connaissant une augmentation rapide de la transmission, étant donné les changements apportés aux mesures de santé publique au niveau de Gray Lockdown», a déclaré le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef.

«Cela fournira une couche de protection supplémentaire alors que nous continuerons à lutter contre ce virus.»

Selon les dernières données du Conseil consultatif des sciences de l’Ontario, le nombre estimé de cas de COVID-19 par jour, en fonction des variantes préoccupantes (COV), est de 1 164. Le taux estimé pour 100 000 de COV est de 55,9.

Vendredi, l’Ontario a signalé 1 023 cas dont le dépistage était positif pour les COV.

Vendredi, le président de l’Association des hôpitaux de l’Ontario (OHA) a publié une déclaration disant: «En tant que troisième vague de COVID-19[feminine empire, les soins intensifs de la province semblent atteindre la saturation. Si les admissions aux USI augmentent comme prévu, les hôpitaux seront confrontés à une pression extrême pour garantir un accès équitable à des soins critiques vitaux. »

Il y a 1 871 patients qui reçoivent des services de soins intensifs dans la province et 401 avec une maladie grave liée au COVID, selon l’OHA.

«Les dernières données continuent de montrer des tendances inquiétantes dans toute la province, et les variantes préoccupantes demeurent une menace importante pour la santé publique», a ajouté le Dr Williams.

«C’est pourquoi il est important que les gens restent prudents et vigilants afin de minimiser la transmission du COVID-19 et de se protéger eux-mêmes et leurs communautés.»

L’Ontario a signalé 2169 nouveaux cas de COVID-19 vendredi et 12 autres décès liés au virus.