La proposition budgétaire de North Branford utilise les économies pour éviter une hausse des impôts – Middletown Press

NORTH BRANFORD – Les résidents se rendront aux urnes mardi pour voter sur le budget de 55 millions de dollars proposé par la ville, qui, s’il était accepté, réduirait les impôts de 1,3%.

Les électeurs auront trois options: accepter le budget, le rejeter comme trop élevé ou le rejeter comme trop bas. On ne leur demande pas d’envisager des coupes budgétaires généralisées pour compenser la perte de revenus.

Les versions antérieures du budget – proposées par les services de la ville et le directeur municipal Michael Paulhus – comprenaient une proposition d’augmentation de la taxe sur le millage avant qu’elle ne soit retirée par le conseil municipal. Le budget de l’exercice 2021 comprend une augmentation d’environ 2% des dépenses.

Ainsi, au lieu d’augmenter les impôts, les membres du conseil ont voté pour plus du double du montant d’argent prélevé sur les économies de la ville pour couvrir l’augmentation des dépenses.

Lors d’une réunion municipale du 20 avril, la conseillère Rose Marie Angeloni a évoqué la croissance «énorme» du solde excédentaire de North Branford au cours des trois dernières années, au point qu’il était bien au-dessus des niveaux cibles de l’État. Augmenter le retrait proposé l’année prochaine de ce fonds de 350 000 $ à 800 000 $ éliminerait la nécessité d’une augmentation du millage sans mettre en danger l’épargne ou la notation des obligations de la ville, a-t-elle déclaré.

Au cours de l’exercice en cours, le budget de la ville comprend 650 000 $ prélevés sur le solde du fonds.

«Nous sommes toujours au-dessus de notre politique cible» d’économies équivalant à 10% du budget total, a déclaré Angeloni. «Et je pense que nous avons toujours un solde de fonds sain.»

Le conseiller municipal Ronald Pellicia Jr. était d’accord, affirmant lors des négociations budgétaires d’avril que le conseil était impliqué dans un «exercice d’équilibre».

«En raison du problème de cautionnement, nous essayons de faire [the fund balance] vraiment bien, mais en même temps, nous en prenons… pour équilibrer le budget et, espérons-le, peut-être même mieux », a déclaré Pellicia.

À la suite des modifications apportées au budget par le conseil, le taux du millième proposé pour l’exercice commençant le 1er juillet est passé de 34,24 à 33,14. Le taux actuel du millième pour la ville est de 33,58.

Cela signifie qu’un propriétaire dont la propriété est évaluée à 500 000 $ et une facture de taxe foncière actuelle de 16 790 $ économisera 220 $ en vertu du budget présenté par le conseil. Le budget antérieur aurait entraîné une augmentation de 330 $ de taxes pour ce propriétaire.

Paulhus n’a pas répondu aux demandes de commentaires jeudi ou vendredi.

Le budget comprend 32,4 millions de dollars pour le conseil scolaire, soit le même montant que les écoles ont reçu au cours de l’exercice en cours. Le budget de fonctionnement proposé pour la ville, près de 17,6 millions de dollars, représente une augmentation de plus de 8% des dépenses par rapport aux niveaux actuels. Le reste du budget sera réparti entre le service de la dette et les dépenses en capital.

Angeloni a déclaré qu’elle n’avait pas entendu de refus sur le budget proposé, qui comprend le financement de deux nouveaux postes au sein du département des travaux publics.

Alors que la ville cherche à emprunter entre 40 et 45 millions de dollars au cours des prochaines années pour construire un nouveau lycée et un nouveau poste de police, Angeloni a déclaré vendredi que toute baisse d’impôt cette année serait probablement suivie d’une augmentation proposée des budgets futurs à payer. service de la dette.

Dans le meilleur des cas, Angeloni a suggéré le mois dernier que des facteurs économiques pourraient aider la ville à éviter d’avoir à puiser dans ses économies pour couvrir les coûts. «Si les revenus sont plus élevés que prévu et que nos dépenses sont moindres, il se peut que nous n’utilisions pas nécessairement la totalité des 800 000 $.

Le vote sur le budget aura lieu mardi de 12h à 20h au École primaire Jerome Harrison, Foxon Road, CT-80, et Centre communautaire Stanley T. Williams, 335, chemin Foxon.