Holcomb et Aggeler se classent 1-2 aux Championnats continentaux panaméricains de vélo de montagne

Un problème de santé a largement empêché Ruth Holcomb des plus grandes courses de vélo de montagne en 2019. Le COVID-19 a déraillé la majeure partie de la saison 2020. La cycliste féminine junior de Durango a eu une dernière année au niveau junior pour montrer au monde et, plus important encore, elle-même qu’elle était toujours l’une des meilleures coureuses juniors au monde.

Holcomb a poursuivi son début sensationnel pour la saison 2021 vendredi en remportant la course de vélo de montagne de cross-country féminin junior aux Championnats continentaux panaméricains à Salinas, Porto Rico. La victoire est venue cinq jours après avoir remporté une course de la série junior de l’Union Cycliste Internationale (UCI) sur le même parcours et un jour après, elle a fait partie de la Équipe cycliste américaine qui a remporté l’or dans la course de relais par équipe des championnats panaméricains.

“Ce fut une semaine assez excitante, honnêtement”, a déclaré Holcomb. «Cela a certainement été une bataille pour moi à certains moments. Je ne savais pas si je reviendrais un jour en pleine forme. Être capable de remporter une victoire aujourd’hui après quatre ou cinq ans de ne pas l’avoir tout à fait, c’est une sensation assez incroyable de remporter cette victoire.

Holcomb a terminé la course de trois tours en 1 heure, 9 minutes, 23 secondes. Elle a battu son compatriote Durangoan Lauren Aggeler, qui a terminé deuxième en 1:10:01. L’Américaine Mia Aseltine, de Littleton, a terminé troisième en 1:10:32, tandis que Bailey Cioppa de Durango a terminé quatrième en 1:13:26. Samira Martinez, la championne nationale du Paraguay, a terminé cinquième en 1:14:36.

Aggeler n’a pas pu être joint pour commenter vendredi à l’heure de la presse.

«Lauren et moi avons fait une pause après notre première boucle de départ», a déclaré Holcomb à propos de sa coéquipière Bear Development Team. «J’ai eu un petit accident, mais nous sommes restés ensemble pendant cela. Je pense qu’à mi-chemin du premier vrai tour, j’ai attaqué en haut d’une colline et j’ai lentement pris du temps avec elle. C’était vraiment génial d’avoir un coéquipier là-bas qui était si fort.

La course masculine junior a été remportée par le Colombien Camilo Gomez en 1:11:59. Le Mexicain David Elias a terminé deuxième en 1:13:00. Le meilleur Américain était Cayden Parker de l’Arkansas, quatrième en 1:14:02.

Des courses de cross-country pour hommes et femmes d’élite et de moins de 23 ans auront lieu samedi. Les pros étaient en action dans les courses sur courte piste vendredi.

La victoire masculine sur courte piste est revenue au Mexicain José Gerardo Ulloa Arévalo, tandis que le Chilien Martin Vidaurre était deuxième. Luke Vrouwenvelder, de Caroline du Nord, a mené les États-Unis à la huitième place, à 5:49. Cole Paton, un ancien du Fort Lewis College, a terminé 11e à 6:18 du vainqueur. Cobe Freeburn et Stephan Davoust de Durango se sont classés 17e et 18e, respectivement. Les meilleurs cavaliers masculins américains Keegan Swenson de l’Utah et Christopher Blevins de Durango n’ont pas assisté à l’événement.

La courte piste féminine a été remportée par la Mexicaine Daniela Campazano. Elle était à 2:26 devant la diplômée du Fort Lewis College, Sofia Gomez-Villafane, d’Argentine. L’Américain Madigan Munro de Boulder a terminé troisième.

Pour Holcomb, la course de vendredi a couronné une semaine merveilleuse à Porto Rico avec trois victoires en autant de courses. Maintenant, elle est prête à rentrer chez elle pour se préparer à d’autres courses aux points UCI avec les yeux sur les championnats nationaux et, éventuellement, les championnats du monde.

«C’était une expérience super amusante ici, et toute l’équipe américaine a été tellement géniale d’être avec», a-t-elle déclaré. «Il y a une tonne de très bonnes courses des séries juniors américaines cette année. J’espère que je pourrai me rendre en Europe pour courir quelques-uns avant les championnats du monde. Je n’ai pas encore pensé aussi loin, mais monter sur le podium mondial serait incroyable.

jlivingston@durangoherald.com