DEC avertit les randonneurs d’éviter les hauts sommets des Adirondacks – Times Union

Le département d’État de la conservation de l’environnement exhorte les randonneurs à éviter les sentiers au-dessus de 2500 pieds d’altitude jusqu’à ce qu’ils se soient desséchés et durcis plus tard au printemps.

Alors que la neige et la glace continuent de fondre à haute altitude, les sentiers escarpés peuvent être dangereux pour les randonneurs en raison de la glace épaisse et de la neige profonde. De plus, les sols minces trouvés à des altitudes plus élevées sont sensibles à l’érosion et la végétation alpine sensible peut être facilement endommagée par la circulation piétonnière.

Malgré le temps chaud récent, les sentiers de haute altitude sont toujours recouverts de glace et de neige fondantes, et les conditions risquent de s’aggraver cette semaine avec des prévisions de 5 à 10 pouces de neige mouillée dans les Adirondacks jeudi.

En plus de l’érosion et de la mauvaise assise, les randonneurs sur les sentiers de plus haute altitude seront confrontés à des inondations. Bien que certaines de ces traversées de cours d’eau soient faciles en été, elles peuvent être très dangereuses à cette période de l’année en raison de leur puissance et de leurs températures froides.

Les zones que le DEC exhorte les gens à éviter comprennent les sentiers de plus de 2 500 pieds dans les zones de nature sauvage Giant et High Dix des Adirondacks, ainsi que les montagnes Algonquin, Colden et Gothics.

De plus, les zones de Feldspath, Indian Pass, Lake Arnold Cross-Over, Marcy, Marcy Dam-Avalanche-Lake Colden sont extrêmement humides.

Les autres zones à éviter incluent le sentier Phelps au-dessus de Johns Brook Lodge, le sentier Range, le puits de lumière, Wright, tous les sommets «sans sentier» et tous les sentiers au-dessus du lac Elk et de l’étang Round, ainsi que les endroits les plus élevés dans la nature sauvage de McKenzie Mountain, Esther , Les montagnes Moose et McKenzie ainsi que la chaîne Sentinel et la montagne Pitchoff.

DEC exhorte les randonneurs à reporter randonnées à ces endroits jusqu’à nouvel ordre pour protéger le réseau de sentiers. Jusqu’à ce que les conditions s’améliorent, les randonneurs sont encouragés à explorer les sentiers de basse altitude près de chez eux et à profiter d’autres formes de loisirs.

DEC maintient un site Web avec un liste de randonnées dans les Adirondacks en dessous de 2500 pieds. Et les randonneurs peuvent consulter les pages Web d’informations sur l’arrière-pays des Adirondacks chaque semaine mises à jour sur les conditions de l’arrière-pays et des informations sur les loisirs saisonniers pour les Adirondacks.

rkarlin@timesunion.com 518454 5758 @RickKarlinTU